Promouvoir notre Site


Mettre en relation les opérateurs est la fonction première de ce site qui est aussi le votre. Sa valeur se fonde sur votre nombre et votre diversité, chers utilisateurs.

Utilisateur : tout visiteur du site car s'informer est nécessaire pour discerner et définir son action. Mais pour passer à l'action et pouvoir bénéficier pleinement des services offerts par le Site, il faut s'inscrire : tout utilisateur inscrit est reconnu par ses coordonnées géographiques, indispensables pour la mise en relation. L'inscription est gratuite et les données personnelles de chacun sont protégées : ni divulguées ni utilisées pour d'autre fins que la mise en relation.

Diversité : en juillet 2015, nous sommes déjà 500 inscrits sur le Site. Certains secteurs connaissent un surplus d'inscrits demandeurs de BRF par rapport aux offreurs. Il faut, sur ces secteurs, trouver davantage d'offreurs. Inversement, d'autres secteurs n'ont que des offreurs et pas ou peu de demandeurs : dans ce cas, il faut développer l'usage et la demande de BRF.

Nombre : le nombre d'annonces est encore trop faible. Cela traduit le trop faible nombre d'utilisateurs incrits et, sans doute aussi, notre trop faible diversité. Le Site doit atteindre un nombre critique qui le fera basculer de l'apparente inaction actuelle à une efficience de plus en plus reconnue.

Extrait du tract de présentation du Site du BRF
Nous proposons un Tract de présentation pour aider à la promotion du Site : voir l'extrait ci-dessus. Téléchargez-le, imprimez-le et assurez la diffusion dans votre entourage. C'est un support pour nous aider à combler nos manques en nombre, en diversité et en intérêt.

Des vidéo-conférences sont aussi possibles pour vous accompagner dans vos réunions : merci de nous contacter directement ou par le Forum.

Vous avez d'autres idées pour promouvoir le Site, venez les présenter dans le Forum dans la section "Promouvoir le Site du BRF".

C'est ensemble que nous servirons au mieux cet objectif de mettre en relation utilitaire tous ceux qui trouvent, connaissent ou gagneraient à connaître la pratique du BRF et des méthodes naturelles de soin aux cultures : ainsi ferons-nous un pas constructif vers une humanité plus solidaire sans énergie fossile.

Le 26 septembre 2015, nous recevons l'étonnement de Manuel : Je ne sais pas si le site est vieux mais en tout cas à 100 km à la ronde je n'ai trouvé aucune annonce que cela soit dans la recherche ou dans l'échange. Avez-vous au moins quelques membres sur ce site ? Quelque chose m'échappe ! Cordialement. 

Cette interpellation m'inspire ces quelques explications envoyées le lendemain :

Le BRF n’intéresse aucun investisseur vu qu’il s’agit d’une ressource naturelle le plus souvent considérée comme un déchet à éliminer au moindre coût. C’est donc pour combler ce vide que j’ai pris l’initiative et le risque de mobiliser mes ressources personnelles (en convainquant la région Rhône-Alpes et l’Union Européenne, pour m’accompagner) pour réaliser ce site d’échanges. Démarré en mars 2014, le site connait 600 inscrits, une petite trentaine d’offres de BRF sur la France et pas encore d’offre de Location de Broyeur (échange ouvert depuis juillet 2015). La réalité c’est que c’est bien trop peu pour afficher une activité digne de ce nom. Peut-être nous faudrait-il être 3000 inscrits avec au minimum 100 offres actives dans chaque type d’échanges (BRF, broyeur) ? Qui peut le savoir ?

Le problème est simple : soit ce site ne peut pas décoller et trouver son utilité sociale, la seule issue étant de le fermer, soit il se donne les moyens et il décolle et construit sa notoriété et son succès par lui-même.

Depuis plusieurs mois, je me concentre sur la deuxième solution. J’ai créé un tract de format A5 (cf. un peu plus haut dans cette page) et je propose de vous l’envoyer en format papier si vous ne pouvez l’imprimer vous-même. Je suis à votre écoute pour toute opération de communication ou lobbying locale que vous pourriez manager dans votre secteur : conférence, atelier, démonstration, etc.

Je prépare actuellement un sondage autour du BRF et du site, histoire de secouer le cocotier, en fait savoir vraiment ce qu’il me faut faire pour faire bouger les lignes. Mon rêve, mon utopie, c’est de faire de ce site un lieu de convergence des efforts marginaux que j’invite chacun à fournir : convaincre des jardiniers, des agriculteurs à s’intéresser au BRF, informer des forestiers, des élagueurs qu’ils peuvent moyennant un petit effort transformer la charge financière de leurs déchets en opportunité de services et donc de chiffre d’affaire, sensibiliser des collectivités à l’opportunité de transformer un déchet en ressource pour leur territoire moyennant une petite ouverture d’esprit, etc.

Sinon, faire des campagnes de lobbying ciblées est aussi possible. Il me faudrait un budget de 10000 euros pour m’y lancer. Cependant, pour que le ciblage soit opérationnel, il faudrait que je puisse me baser sur un groupe de volontaires prêts à relayer dans leur secteur de sorte que les efforts soient faits d’une manière convergente. Dans ce sens, j’envisage de proposer des formations au BRF, au broyage, à l’économie circulaire ; ce serait des formations par internet qui me permettraient de démultiplier nos forces. Je suis en train de monter en charge dans ce domaine qui constitue en soi un nouveau métier.

Et si vous avez d’autres idées, elles sont les bienvenues.

Bernard Mercier