Le BRF d’automne


Mettre à profit le repos végétatif !

Pour démarrer le BRF se pose toujours la question de savoir quelle est la bonne période.

L’automne est particulièrement bien adapté : pourquoi ?

À l’automne, les arbres ont réalisé leur fructification et abandonné leurs fruits soit au sol soit aux « transporteurs » que sont les animaux. Le fruit est la promesse annuelle de la perpétuation de l’espèce. Il contient la graine et des tissus qui vont favoriser sa germination. Il rassemble des nutriments très élaborés qui se trouvent dans la sève circulante sous l’écorce des branches.

Transformer les branches alors en fragments épandus sur le sol, c’est donner à ce dernier une nourriture riche et complexe. Le bois pourra être accompagné des feuilles résiduelles ou pas, après leur tombée, si l’on préfère un BRF sans feuillage. Cet apport au sol sera des plus déclencheurs de la germination des spores de champignon.

La question se pose aussi au niveau des effets sur le sol. Plus qu’un simple support de culture, le sol est d’abord un écosystème. On doit y trouver, outre sa partie minérale toute une série d’êtres vivants qui, normalement, l’habitent à condition qu’ils puissent y trouver leur nourriture.

Le développement fongique suit la présence des fragments de bois et fonde la multiplication vivante du sol. S’ouvre alors une période de transition pour permettre à cette diversité de s’installer. La période de ralentissement végétatif dès l’automne est un espace de temps propice. Au printemps, le sol sera plus habité et donc plus apte à fournir aux plantes tout ce dont elles ont besoin.

Vous disposez de bois de branches et souhaitez le proposer : cliquez ici.

Vous recherchez de BRF et souhaitez consulter les annonces du site, cliquez ici.